numéro spécial: dix-sept titres (actions et obligations) pour 2010 | WeWant2Wigoler, Boule & Bilan 2010(entrie) | WeWant2Wigoler, Les 2 font Lapeyre / volume laut (avec l’accent allemand) | WeWant2Wigoler, This is the Lonerism of the Night | WeWant2Wigoler, WEWANT2WADIO S10E45 26/07/2020 BEST 1970 VOL. Du coup je fais un tour sur leur site officiel, découvre le prix indécent de leurs disques (19€ pour single faut pas déconner) (foutu drogués) et leur blog de tournée avec plein d’histoires pas claires. De la flanger souvent, pas mal de stéréo, de l’écho, de l’orgue, une chouette voix, un seul morceau instrumental (Jeremy’s Storm) pas trop long (5:30), des mélodies entêtantes et l’envie que ça pète souvent (bonne nouvelle: les montées ne nous laissent pas avec les blue-balls, ça explose comme des bulbes de pétunias dans une tempête de pétales de maïs soufflés). Et quelle pochette, tu l’as pré-commandé en vinyle ? Ah et 2ème bonus, qui confirme que ce sont des bons gars, 4 mixtapes (De Todd Wundgren à AFX en passant par la Lorraine, ouéééé) et un peu de lecture sur le site de modular : * ça va ptet durer que 2 semaines mais vous voyez l’idée, j’commenterai tes posts quand tu commenteras les miens…. La pho­to provient du vil­lage fan­tôme de Kol­man­skop en Nami­bie.

Une programmation exaltante avec Laurent Garnier, Flavien Berger ou le «Duc de Boulogne», qui fait la part belle aux musiciens français. Un mec comme Frank Ocean, par exem­ple, ne se soucie pas de struc­ture.

wadio: dimanche 17h/18h sur 666 (Caen 99.1FM ou Internet) + redif le mercredi 22h/23h sur euradionantes (Nantes 101.3FM ou Internet) + podcasts ici Passe…” Pareil. Ces mecs sont bidons… Par con­tre, j’avoue, je prends ma gui­tare sur la plage mais je m’assure d’y être seul. Peut-être aus­si parce que lorsqu’on est jeune, on trou­ve ça naze ? Donc bien sûr ça par­le d’amour mais il n’y a qu’à regarder la pochette de l’album pour com­pren­dre que t’y abor­des le sujet du temps.

Oui, vrai­ment spé­ciale. Si chaque album est dif­férent, il y aurait donc plusieurs envi­ron­nements par­faits. Je ne voudrais pas que le monde entier aime Tame Impala, seule­ment qu’un petit nom­bre d’entre eux l’adore. Nan pas préco le vinyle pour le moment, le shop de modular est franchement trop cher, j’attends un prix plus accessible sur insound ou amazon…, Pour ce qui est du son costaud, le truc chiant c’est que tout à l’air wikiki après, genre là, Total Life Forever après It’s Not Meant To Be ben j’ai l’impression qu’on a baissé le volume en cachette…. Ouais, Ouais, OK, le final de ce Expectation est ptet en trop… C’est pas des gars qui font semblant de faire un truc psyché, parfois c’est un peu (gerard) longuet (UMP), faut aussi préciser que c’est un vrai album : y a un début, une fin, de l’espoir, des wegrets et des petits solos de guitare (mais pas trop).

Tame Impala – It’s Not Meant To Be Quand je suis arrivé au lycée, j’étais un putain de délin­quant. Tame Impala – Expectation Pour­tant, on par­le d’un groupe en tête d’af­fiche du plus gros fes­ti­val du monde, Coachel­la. We Love Green aura bel et bien une édition 2019. Absol­u­ment. Essay­er des nou­velles choses, col­la­bor­er avec de nou­velles per­son­nes, être un DJ – ce que j’ai tou­jours voulu essay­er…. Je fais la fine gueule, Y a trois ou quatre super morceaux dedans. Pourtant ils n’ont pas l’air de cons pressés. De la même manière que je voy­ais Loner­ism comme du Brit­ney Spears, la plus vernie des musiques pop. Mais si c’était le cas hier, j’ai l’impression que les jeunes d’aujourd’hui se fichent des gen­res musi­caux et qu’ils se préoc­cu­pent plus de l’artiste et de la chan­son en elle-même. – à Total Heaven à Bordeaux; J’imagine que les ques­tions inédites ne doivent plus vrai­ment être légion pour toi aujourd’hui. Tout de suite, on a envie de dire que le mec qui y fait tout der­rière est l’un des artistes les plus doués de ces 15 dernières années, qu’il a dépous­siéré le rock psy­ché jusqu’à en incar­n­er seul sa déf­i­ni­tion con­tem­po­raine ou qu’il est la progéni­ture d’une union entre les Bea­t­les, Pink Floyd et peut-être Dieu le Père. [audio:http://www.fileden.com/files/2009/10/11/2598898/08%20Expectation%20-%20Tame%20Impala.mp3]. Ah, alors t’es le genre de mec avec un col­lier de coquil­lages et une gui­tare sèche ? Mais ça fait déjà 4 minutes que j’écoute It’s Not Meant To Be et c’est trop tard : je vais tout acheter saperlipopette et écouter ça tout l’été* en priant pour qu’il wefasse beau un jour sur Paris. Ok, essayons Loner­ism : “Passe.

Ça vaut aus­si pour tes pre­miers albums ? Après 3-4 écoutes du disque je peux juste dire que c’est du lourd (c’est sensé être positif mais ça peut en décourager certains)… Au son on se dit que Dave Fridmann aurait pu le produire (ce qui est amusant c’est que c’est le cas). J’étais nul part.

Booba, Chris et Tame Impala font figure de tête d'affiche pour cette huitième édition de We Love Green. Dans The Slow Rush, j’ai tout envoyé balad­er. Booba, Chris, Tame Impala... We Love Green dévoile ses premiers noms pour 2019.

Le rappeur, dont l'actualité a été émaillée par des soucis avec la justice et clashs à répétition ces derniers temps aura l'occasion de faire parler de lui pour sa musique. Il faut que j’essaie. Berzane Nasser/ABACA / West Ian/PA Wire/ABACA / Efe/ABACA Oui, c’est le risque.

Comme Kanye West l’a dit un jour : “Être détesté est la même chose qu’être adoré.” Ça veut dire qu’au moins tu existes à leurs yeux, que tu as une influ­ence sur eux, que tu arrives à les attein­dre. Par­fois, plus tu pass­es de temps sur un track, plus il est mau­vais. J’ai tou­jours cru qu’il serait plus facile d’être un mec sym­pa et altru­iste mais après ces dernières années où la pres­sion s’est faite tou­jours plus forte, je m’étonne encore de voir à quel point ça a été sim­ple de ne penser qu’à moi et à quel point ça m’a facil­ité la vie. Quand je l’écoute aujourd’hui, je n’entends qu’un gros bor­del.
C’est vrai : si aujourd’hui je devais jouer dans un bar, je serais ter­ri­fié parce que je ver­rais cha­cun de leur vis­age ! [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/1/2343685/01%20Its%20Not%20Meant%20To%20Be%20-%20Tame%20Impala.mp3]. C’est pour ça qu’en 2020, je n’ai plus peur de faire ce que j’ai tou­jours voulu faire : mélanger les gen­res au sein d’un album. Mais bien qu’on assiste à un show mon­stre avec de gros moyens tech­niques, tu appa­rais para­doxale­ment très proche de ton pub­lic, le salu­ant quand tu entres sur scène, le remer­ciant d’être venu… Comme si tu n’avais jamais oublié le cir­cuit des bars live. Palmarès des villes où investir dans l'immobilier, Studios et 2-pièces : les loyers ville par ville, Barême des droits de succession et donation.

Com­ment fait-on pour dire “non” à la plus puis­sante des majors de l’industrie de la musique et a des mil­lions de fans ? Être écouté par le plus de monde pos­si­ble ? Une sélection des meilleurs titres ID Tame Impala | #tameimpala | [2005-…], Perth, WA, Australie | Biographie Tame Impala est un groupe Australien fondé en 2007 et originaire de Perth. J’essaie de penser à eux, mais j’essaie surtout de me con­cen­tr­er sur ceux qui sont en pre­mière ligne. Ouais, c’est pas mal.”. Passe. C’est presque essen­tiel. Sur cet album, j’ai voulu être auda­cieux, ne pas me retenir de faire quelque chose que je voudrais faire comme caler un pas­sage d’acid house dans une chan­son, mais à ma façon. (Rires) Tu sais, même si tu es la tête d’af­fiche d’un fes­ti­val, il y a tou­jours des gens qui ne te voient que pour la pre­mière fois, donc c’est bien de se présen­ter, non ? Selon The Hype Machine , « Trails and Ways » et « Tame Impala » se positionnent au 4 e et 6 e rang respectivement. Pour moi, un track comme “Alter Ego” est un track élec­tron­ique. Tu as cer­taine­ment enten­du cet adage qui dit que plus tu as du monde devant toi, moins tu es nerveux. Au lycée, finir sur scène était tout ce à quoi je pen­sais parce que c’était la péri­ode où je me sen­tais le plus insignifi­ant. Apnée du sommeil : Comment mieux dormir ? Bon, tu as l’air de bien gér­er la pres­sion vis­i­ble­ment.
Même dans tes deux pre­miers albums, la couleur pop est bien présente. Après j’me suis wappelé que j’avais tendance à bien aimer ça en fait, la musique de drogués. Coïn­ci­dence ? pour ww2w Tout ce que j’avais c’était un chemin devant moi. Et l’histoire se ter­mine avec un disque, Ran­dom Access Mem­o­ries, qui avait pour objec­tif de son­ner comme les grands tubes de l’âge d’or du dis­co. Plus tu es jeune, plus la musique définit ton iden­tité. J’en ai enfin le courage, le courage de pren­dre ce risque. En même temps, j’ai tou­jours écouté de la musique élec­tron­ique en dehors des clubs, comme Chem­i­cal Broth­ers par exem­ple. C’est drôle cette per­cep­tion que j’ai, celle de l’artiste sur son pro­pre tra­vail, telle­ment erronée. Car­ré­ment. Ce qui expli­querait pourquoi beau­coup d’entre elles se sen­tent seules…. Avant de sign­er chez qui que ce soit, je n’avais absol­u­ment rien à per­dre. N’y aurait-il pas trop de sons de gui­tares pour que cela en soit ? (Rires), Pour­tant, mal­gré cette appar­ente acces­si­bil­ité, tu cherch­es quand même à faire un grand show…, Tou­jours, bien sûr, je veux attein­dre le même niveau que mes idol­es, Daft Punk, Kanye West, The Flam­ing Lips…, The Slow Rush de Tame Impala le 14 févri­er sur Car­o­line Inter­na­tion­al, Pochette de “The Slow Rush” de Tame Impala, Kevin Parker : “Tame Impala est la musique qui se joue dans mon club ultime”, Playlist NOUVEAUX FUTURS : ce qui sort aujourd’hui,…, Des tracks inédits de Gaspard (Justice) ou Mondkopf…, Avec les clubs fermés, les artistes électro ont-ils…, “Justice at Spotify” : 10 000 artistes se soulèvent…. Tu as une rela­tion un peu spé­ciale avec Paris, non ? Mais si tu étais à ma place, qu’est-ce qu’il faudrait que je sache de pri­mor­dial sur Tame Impala ? C’était pas facile. En lisant de plus près la newsletter on trouve un lien vers un site pour drogués http://innerspeaker.me sur lequel on peut jouer avec la pochette, les dates de leurs tournée US avec MGMT (des drogués). You have to tune down from E to D to do that, but I'm tabbing this song in standard for simplicity. Bonne ques­tion ! C’est comme ça que je conçois le temps – tout du moins de la manière dont j’en par­le dans mon album – c’est-à-dire que le temps peut pass­er extrême­ment vite ou lente­ment en fonc­tion de ce que tu ressens, de ce que tu fais. Si on reste dans les cita­tions, j’ai lu quelque part qu’une car­rière musi­cale est comme un train et que les albums sont des sta­tions. Mais bien qu’on assiste à un show mon­stre avec de gros moyens tech­niques, tu appa­rais para­doxale­ment très proche de ton pub­lic, le salu­ant quand tu entres sur scène, le remer­ciant d’être venu… Comme si tu n’avais jamais oublié le cir­cuit des bars live. Jusqu’à récem­ment, dès que j’essayais d’écouter Inner­s­peak­er, j’étais genre : “Passe. J’ai failli craquer, mais pas de sous. Mais ça ne s’applique pas à la créa­tion musi­cale. Ce Booba, quel poète, quelle finesse, quel esprit... ! Moi, j’ai tou­jours voulu être cet artiste qui prend ce risque. À quoi ressem­ble celui de ce qua­trième album The Slow Rush ? Bien sûr. Dans un bar, ce serait le malaise ! Qu’y a‑t-il à savoir à pro­pos du temps ? Prévu le jour de la Saint-Valentin, ce qua­trième album The Slow Rush (14/02) a été, à la sec­onde qui suiv­it la sor­tie du chef‑d’œuvre qu’est Cur­rents, l’un des dis­ques les plus atten­dus du monde de la musique. “Pour moi, un track comme “Alter Ego” est un track élec­tron­ique. BP 666